•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le tourisme autochtone

Les samedis du monde, ICI Première.
Audio fil du samedi 16 juin 2018

Le tourisme autochtone

Le tourisme autochtone

Un totem au parc Stanley de Vancouver
Un totem au parc Stanley de VancouverPHOTO : Philippe Moulier
Les samedis du monde, ICI Première.
Les samedis du mondePublié le 16 juin 2018

Le tiers des Nations autochtones du Canada sont en Colombie-Britannique. En alliant paysages attractifs, richesses culturelles et savoir-faire ancestraux, de plus en plus de Premières Nations se lancent dans le tourisme pour bénéficier de ses retombées économiques.

La fondatrice du restaurant vancouvérois Salmon n' Bannock Bistro a saisi l'opportunité des Jeux olympiques de Vancouver, en 2010, pour ouvrir son commerce. Inez Cook est originaire de la Nation Nuxalk à Bella Coola, au nord de la côte ouest. Elle a constaté qu'il n'y avait aucun lieu pour découvrir la cuisine autochtone à Vancouver à ce moment-là, alors que des milliers de visiteurs s'apprêtaient à venir dans la région.

Si au départ, le restaurant n'a pas pu attirer cette clientèle par manque d'expérience en marketing, après huit années d'activités, l'entrepreneuse est fière de ce qu'elle a réussi à accomplir. Son équipe est composée de membres de plusieurs Premières Nations.

La décoration du restaurant autochtone, Salmon n' Bannock Bistro, sur l'avenue Broadway à Vancouver, puise dans l'art des Premières nations de la Côte Ouest

Inez Cook

Au menu du restaurant, des plats composés de produits utilisés dans la cuisine autochtone: des poissons sauvages tels que le saumon du Pacifique et de nombreuses viandes de gibier (bison, cerf, élan, sanglier...).

Inez Cook veut aider au développement d’entreprises autochtones dans le secteur touristique de la province. C’est pourquoi elle siège au conseil d’administration de l’association Indigenous Tourism BC qui œuvre en ce sens.

Elle s’implique également dans l’accompagnement de projets et encourage de jeunes autochtones à se lancer. Inez Cook cite sa cousine qu’elle aide à ouvrir un restaurant de cuisine autochtone à Bella Coola.

Ele souligne qu’il n’y a pas que la restauration. Il y a aussi une grande popularité des entreprises touristiques autochtones spécialisées dans l’exploration de la nature, comme la pratique de la chasse ou les randonnées en canoë.