•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

La révolution cambrienne

Les samedis du monde, ICI Première.
Audio fil du samedi 10 février 2018

La révolution cambrienne

La révolution cambrienne

Un fossile bien préservé du Kootenayscolex
Le Kootenayscolex est un très petit polychète, le plus grand trouvé jusqu'à présent mesure environ 2,5 centimètres. Les soies sont si fines qu’un microscope électronique a dû être utilisé pour les compter.PHOTO : Jean-Bernard Caron, Musée royal de l'Ontario
Les samedis du monde, ICI Première.
Les samedis du mondePublié le 10 février 2018

Durant la période du Cambrien, il y a plus d'un demi-milliard d'années, la flore terrestre commence à se former tandis qu'une grande variété de formes de vie animale fait son apparition sur terre.

Ses traces sont inégalement fossilisées puisque les corps mous se fossilisent moins bien que les coquilles dures.

Pourtant, les schistes de Burgess dans le parc national des Kootenay, en Colombie-Britannique, sont particulièrement propices à la conservation de ces ancêtres lointains des vers de terre et des sangsues.

La découverte récente, et l’excellent état de conservation, de plusieurs centaines de fossiles de ces Kootenayscolex barbarensis, de la famille des annélides, permet d’en savoir un peu plus sur les débuts de la vie animale sur terre.

Arnaud Decroix en discute avec Jean-Bernard Caron, conservateur de paléontologie des invertébrés au Musée royal de l’Ontario.