•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Inclure les Autochtones pour mieux représenter l’histoire du Canada

Le mont Charles-Stewart, en Alberta.
Le nom raciste et misogyne d'un piton rocheux du mont Charles-Stewart, en Alberta, a été remplacé par Anu katha Ipa (sommet de l'Aigle à tête blanche). PHOTO : Associated Press / Jeff McIntosh
Les matins de l'Ouest
Les matins de l'OuestPublié le 1 août 2022

Le gouvernement fédéral veut donner plus de place aux Premières Nations, aux Inuits et aux Métis à la Commission des lieux et monuments historiques, selon le projet de loi C-23 proposé en juin.

Si le gouvernement a l'intention de faire cela, c'est principalement parce que jusqu'ici, il est très clair que les Autochtones ont été sous représentés. Je pense notamment qu'avoir la voix des autochtones maintenant est incontournable, soutient Nathalie Kermoal, vice-doyenne de la Faculté des études autochtones de l'Université de l'Alberta.

Ottawa souhaite ainsi répondre à l’appel à l'action 79 du rapport de la Commission de vérité et réconciliation, qui inclut notamment « la modification de la Loi sur les lieux et monuments historiques de manière à inclure la représentation des Premières Nations, des Inuits et des Métis au sein de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada et de son secrétariat ».