•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Rencontre entre Isabelle Craig et Jean Grand-Maître

Les grands entretiens, ICI Première.
Jean Grand-Maître : 20 ans à faire aimer le ballet aux Albertains

Rencontre entre Isabelle Craig et Jean Grand-Maître

Jean Grand-Maître : 20 ans à faire aimer le ballet aux Albertains

Un homme est assis à une table, à l'extérieur, regarde la caméra en tenant dans sa main droite, un crayon.
C'est dans son jardin, à l'arrière de sa maison, où Jean Grand-Maître travaille sur ses créations.PHOTO : Radio-Canada
Les grands entretiens, ICI Première.
Les grands entretiensPublié le 16 mars 2022

« Tout petit, je rêvais de devenir le Barychnikov du Québec, et rapidement, j'ai compris que ce ne serait pas le cas. » Le Gatinois Jean Grand-Maître a plutôt misé sur la chorégraphie et ça l'a très bien servi, séduisant le public de Calgary en créant pendant 20 ans des ballets avec des artistes comme Joni Mitchell, The Tragically Hip et Elton John.

Lorsqu’il a débarqué à Calgary, en 2002, pour diriger l’Alberta Ballet, Jean Grand-Maître avait une idée en tête : créer des liens avec la communauté.

Bien sûr, il allait programmer des classiques du ballet contemporain. Mais il allait aussi créer des spectacles inspirés des chansons qu’aime un plus jeune public, celui qui ne va pas traditionnellement voir du ballet.

« Je voulais que l’expérience de la danse soit viscérale pour les spectateurs. »

Apprivoiser l’Alberta

Le contrat qu’il a décroché en 2002 avec l’Alberta Ballet est arrivé à point nommé. Le créateur, formé à Montréal, souhaitait se poser après plusieurs années à parcourir l’Europe pour créer des ballets dans les plus grandes salles comme la Scala, à Milan.

À Calgary, il a trouvé une atmosphère familière.

« On connaît les cowboys et le pétrole, dit Jean Grand-Maître, mais en même temps, l’Alberta aime beaucoup son folklore, son passé, son histoire. Ça me fait penser beaucoup au Québec. »

Joni, Elton et les autres

Au cours de ses 20 années à Calgary, il a réussi à propulser la compagnie albertaine au 3e rang parmi les ballets du pays. Ce n’est pas une mince tâche.

Sa collaboration avec la chanteuse et musicienne Joni Mitchell, en 2009, pour The Fiddle and the Drum, a ouvert de nouveaux horizons pour sa compagnie.

« Joni m’a enseigné comment me battre pour faire valoir les qualités artistiques de mes œuvres », dit-il au sujet de la grande dame du folk canadien.

Il raconte aussi comment il a convaincu la vedette internationale Elton John de concevoir un spectacle de danse avec lui.

Jean Grand-Maître passera le flambeau de l’Alberta Ballet en cours d’année et reviendra vivre au Québec pour retrouver ses racines.