•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Rencontre entre Isabelle Craig et Luc Vigneault

Les grands entretiens, ICI Première.
L’histoire remarquable de Luc Vigneault, schizophrène

Rencontre entre Isabelle Craig et Luc Vigneault

L’histoire remarquable de Luc Vigneault, schizophrène

Photo de Luc Vigneault, en studio
Luc Vigneault, pair-aidant et conférencierPHOTO : Radio-Canada / Jean-Simon Fabien
Les grands entretiens, ICI Première.
Les grands entretiensPublié le 25 novembre 2021

Luc Vigneault est né à Montréal en 1960 et a reçu un diagnostic de schizophrénie à la fin de l'adolescence. Condamné par la médecine, il a fait mentir les pronostics toute sa vie. Aujourd'hui, il est un pédagogue et un éveilleur de consciences sur sa maladie. En compagnie d'Isabelle Craig, il mesure tout le chemin qu'il a parcouru.

Premier pair aidant au Canada en milieu institutionnalisé, Luc Vigneault est également chargé de cours aux départements de médecine des universités Laval et de Montréal. Il est un pionnier qui met à profit non seulement son expérience, mais aussi ses connaissances et ses compétences.

« J’utilise l’humour comme moyen de communication. […] J’emploie beaucoup d’autodérision, je ris beaucoup de moi. Les gens s’ouvrent et, à un moment donné, ça les fait réfléchir. »

— Une citation de  Luc Vigneault

15 ans de maladie

« C’est un choc épouvantable quand on vous annonce que vous avez une maladie mentale », raconte Luc Vigneault au sujet de ses premiers moments après avoir appris son diagnostic. Pendant 15 ans, Luc Vigneault a effectué plusieurs séjours plus ou moins prolongés à l’hôpital. « Les soins cliniques spécialisés, il n’y en avait pas », déplore-t-il.

Après toutes ces années, il a réussi à surmonter les affres de la schizophrénie : « J’ai eu la chance de rencontrer des gens extraordinaires […] qui ont cru en moi. Cela a fait toute la différence », dit-il. Ce bien-être lui a permis de parler ouvertement de sa maladie. En 2013, Luc Vigneault a publié son premier livre, Je suis une personne, pas une maladie!, écrit en collaboration avec des spécialistes en santé mentale.

Il a depuis publié Cap sur le rétablissement et prépare un livre sur les préjugés. « Il faut briser les tabous », affirme-t-il en s’inquiétant de l’exacerbation des maladies mentales pendant la pandémie.

Enfin, au cours de cette entrevue, Luc Vigneault dévoile pourquoi il adore la chanson Un musicien parmi tant d’autres, d’Harmonium.