•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Rencontre entre Francis Reddy et Charles-Henri de Coussergues

Les grands entretiens, ICI Première.
Charles-Henri de Coussergues, pionnier de la viticulture au Québec

Rencontre entre Francis Reddy et Charles-Henri de Coussergues

Charles-Henri de Coussergues, pionnier de la viticulture au Québec

Un vigneron tient une grappe de raisins.
Charles-Henri de Coussergues est vigneron, copropriétaire du Vignoble l’Orpailleur et administrateur du Conseil des vins du QuébecPHOTO : Radio-Canada / Fannie Bussières-McNicoll
Les grands entretiens, ICI Première.
Les grands entretiensPublié le 28 octobre 2021

Au début des années 1980, alors que plusieurs vignerons quittaient la France, surtout pour les États-Unis, Charles-Henri de Coussergues, 21 ans, s'est joint à quelques compatriotes ambitieux et téméraires qui avaient choisi de planter des vignes au Québec. Francis Reddy rencontre le vigneron, qui est copropriétaire de L'Orpailleur, à Dunham, en Estrie.

L’Orpailleur a mis ses premières bouteilles sur le marché en 1985. Aujourd’hui, le vignoble renferme 40 hectares de vignes, soit de 60 à 70 terrains de soccer, et produit 300 000 bouteilles en moyenne par année.

« Je pense que la viticulture a le vent dans les voiles au Québec. »

— Une citation de  Charles-Henri de Coussergues, vigneron

Dès le départ, Charles-Henri de Coussergues a choisi d’ouvrir le vignoble au grand public pour informer les gens sur les vins du Québec. Ce lieu agrotouristique accueille ainsi de 30 000 à 35 000 visiteurs par année et comprend un restaurant ainsi qu’un économusée de la vigne et du vin. « Une bouteille de vin, c’est une histoire », fait remarquer Charles-Henri de Coussergues.

Ces jours-ci, Charles-Henri de Coussergues veut redonner aux nouveaux venus de l’industrie du vin. Il lègue également ses précieux conseils à la deuxième génération de propriétaires du vignoble, soit ses deux filles, son gendre, le fils de son associé Hervé Durand et la fille de Frank Furtado, son autre associé dans l’entreprise.

L'année 2022 marquera les 40 ans de Charles-Henri de Coussergues dans le domaine du vin. « Comme bien des chanteurs qui veulent mourir sur scène, j’espère mourir dans mes vignes », lance-t-il.

Également au cours de cette rencontre, le vigneron discute du développement prometteur de la vigne au Québec, du réchauffement climatique et des raisons pour lesquelles il a failli tout lâcher à deux occasions.