•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Rencontre entre Sophie-Andrée Blondin et Caroline Ménard

Les grands entretiens, ICI Première.
Caroline Ménard, la spécialiste de la neurobiologie du stress et de la dépression

Rencontre entre Sophie-Andrée Blondin et Caroline Ménard

Caroline Ménard, la spécialiste de la neurobiologie du stress et de la dépression

Caroline Ménard, en studio
Caroline Ménard, professeure au Département de psychiatrie et neurosciences de la Faculté de médecine de l'Université LavalPHOTO : Radio-Canada / Eirik Chouinard
Les grands entretiens, ICI Première.
Les grands entretiensPublié le 2 septembre 2021

Caroline Ménard étudie un sujet qui touche tout le monde : la dépression. Pour mener ses recherches, elle utilise des souris en les soumettant à un stress. « En fait, on essaie de comprendre la biologie qui est sous-jacente, qui permet d'expliquer les réponses au stress, qui peuvent mener à dépression [...], mais aussi qui peuvent mener à la résilience », explique-t-elle.

Il existe aujourd’hui des médicaments pour traiter différents troubles de l’humeur, notamment l’anxiété, mais les scientifiques ne disposent pas de mesures biologiques qui permettent d’établir un diagnostic précis de stress, comme pour le cancer ou les maladies cardiaques. Les travaux de Caroline Ménard sont basés sur une approche biologique globale. L’équipe multidisciplinaire qu’elle dirige tient compte du cerveau, du système immunitaire, du système vasculaire, et même du microbiome.

Selon la titulaire de la Chaire de recherche Sentinelle Nord sur la neurologie du stress et de la résilience, l’utilisation des animaux de laboratoire pour la recherche est encore nécessaire, car « les comportements sont tellement complexes qu’on ne peut pas avoir de réponses par rapport à une maladie comme la dépression avec des cellules en cultures, parce qu’elles n’ont pas le même comportement qu'on observe chez les humains ». Aussi, Caroline Ménard rappelle que la réglementation entourant les animaux de laboratoire est rigoureuse.

Sophie-Andrée Blondin discute également avec Caroline Ménard de la présence de la science dans son enfance, de son postdoctorat à l’Icahn School of Medicine at Mount Sinai, à New York, et de son parcours accéléré dans le monde compétitif de la recherche scientifique.