•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Rencontre entre Jacques Chancel et le commandant Jacques-Yves Cousteau

Les grands entretiens, ICI Première.
Audio fil du mardi 15 novembre 2016

Rencontre entre Jacques Chancel et le commandant Jacques-Yves Cousteau

Jacques-Yves Cousteau : sillonner les océans pour éduquer la planète

L'océanographe Jacques-Yves Cousteau (1965)
L'océanographe Jacques-Yves Cousteau (1965)PHOTO : AFP / AFP/Getty Images
Les grands entretiens, ICI Première.
Les grands entretiensPublié le 16 novembre 2016

En mai 1974, le commandant Jean-Yves Cousteau livre un plaidoyer empreint d'utopie pour un mode de vie plus simple et une meilleure protection des écosystèmes. Au micro de Jacques Chancelle, sur les ondes de France Inter, l'océanographe explique la nécessité pour les humains de se rassembler autour de la cause environnementale, et ce, avant même que le mot « écologie » soit à la mode.

« Il faut parler de choses sérieuses, comme la vie de nos enfants et de nos petits-enfants, le bonheur de vivre, la qualité de la vie, la joie, le rire, les chansons, les fleurs et les oiseaux. Le reste, l’industrialisation, on s’en fout », martèle celui qui se décrit comme étant le dernier des explorateurs.

Une nouvelle mouture d’aventuriers
Même si les mers, les montagnes, les calottes glaciaires et les cieux sont déjà explorés et répertoriés, les explorateurs ont toujours une fonction sociale et scientifique importante. Le commandant Cousteau considère que ses descendants devront continuer de sillonner terres et mers afin de cataloguer les transformations extrêmes qui s’opèrent sur la planète bleue.