•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Rencontre entre Michel Lacombe et l'explorateur Bertrand Piccard

Les grands entretiens, ICI Première.
Audio fil du mardi 1er novembre 2016

Rencontre entre Michel Lacombe et l'explorateur Bertrand Piccard

Bertrand Piccard : partir à l’aventure pour protéger la planète

Le pilote Bertrand Piccard à bord du Solar Impulse, lors de son dernier vol en direction de Lehigh Valley en Pennsylvanie, le 25 mai 2016
Le pilote Bertrand Piccard à bord du Solar Impulse, lors de son dernier vol en direction de Lehigh Valley en Pennsylvanie, le 25 mai 2016PHOTO : solarimpulse.com
Les grands entretiens, ICI Première.
Les grands entretiensPublié le 2 novembre 2016

« Tout ce qui est impossible reste à accomplir » (Jules Verne). Voilà le mantra qui guide la vie de l'aéronaute et psychiatre Bertrand Piccard, qui a terminé cet été le premier tour du monde à bord de l'avion solaire Solar Impulse 2. Pour la série Le 21e, il explique à Michel Lacombe qu'il espère que la technologie utilisée pour réaliser son aventure pourra être reproduite de manière généralisée afin de remplacer graduellement le pétrole.

Une histoire de famille
Bertrand Piccard vient d’une lignée d’hommes qui ont repoussé les limites de la science grâce à leurs inventions. Son grand-père, Auguste Piccard, a inventé le ballon stratosphérique, la cabine pressurisée et le bathyscaphe. Cette dernière invention se veut le premier sous-marin à pouvoir sonder les profondeurs marines. Jacques Piccard, son père, a quant à lui construit le mésoscaphe, qui lui a permis d’explorer le lac Léman et le Gulf Stream. Ses travaux permettront d’interdire la décharge de déchets nucléaires dans les fonds marins.

Toujours plus loin
Bertrand Piccard est inspiré par les accomplissements de sa famille, mais il est encore plus inspiré par ce que l’avenir nous réserve. Il espère que l’avion solaire pourra être commercialisé dans 10 ans. Selon lui, cette invention aura la même courbe de progression que les ordinateurs, qui faisaient auparavant la taille d’une maison, mais qui peuvent maintenant tenir dans la paume d’une main. « Il faut inventer, créer, ouvrir des voies et explorer. Ensuite, l’industrie reprend ces idées, les améliore et le commercialise », dit-il.

Pour aller plus loin, regardez les images du tour du monde effectué par le Solar Impulse 2.