•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Les Fêtes et rien d'autre, ICI Première.
Les Fêtes et rien d'autre, ICI Première.
Rattrapage du 28 déc. 2019 : Gastronomie autochtone et francophonie canadienne

La francophonie au Can. avec Soukaina Boutiyeb, Robert Melanson et Casey Edmunds

2019, une année de mobilisations pour la francophonie canadienne

Publié le 28 décembre 2019
Une foule avec des pancartes contre les politiques.
Les positions du premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, au début de son mandat, ont réveillé la fierté francophone en Ontario. PHOTO : La Presse canadienne / PATRICK DOYLE

En novembre 2018, le premier ministre de l'Ontario Doug Ford mettait fin au projet d'Université de l'Ontario français ainsi qu'au Commissariat aux services en français, soulevant l'ire des Franco-Ontariens. L'année 2019 s'est donc amorcée sur fond de contestations en Ontario, et le mouvement s'est doucement propagé à l'ensemble des minorités francophones au Canada. Un an après ce que plusieurs qualifient de réveil collectif, comment la francophonie canadienne se porte-t-elle d'un océan à l'autre? Philippe Fehmiu en discute avec Soukaina Boutiyeb, présidente de l'Association des communautés francophones d'Ottawa et directrice générale de l'Alliance des femmes de la francophonie canadienne; Robert Melanson, président de la Société de l'Acadie du Nouveau-Brunswick, et Casey Edmunds, directeur général des Jeux de la francophonie canadienne – Victoria 2020.