•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

La suite dans l'Affaire Unis : Entrevues avec quatre députés

Les faits d'abord, ICI Première.
Rattrapage du 1er août 2020 : L’affaire UNIS et 2e vague de COVID-19

La suite dans l'Affaire Unis : Entrevues avec quatre députés

L’affaire UNIS, vue par quatre députés

Justin Trudeau soutient que ni lui ni aucun membre de son équipe n'ont « tenté de dicter ou d'influencer » la décision de confier à l’organisme UNIS la gestion de la Bourse canadienne pour le bénévolat étudiant (BCBE).
Justin Trudeau lors de son témoignage par vidéoconférence devant le Comité permanent des finances de la Chambre des communes, le 30 juillet 2020.PHOTO : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick
Les faits d'abord, ICI Première.
Les faits d'abordPublié le 1 août 2020

Depuis le début de juillet, le gouvernement fédéral est secoué par le scandale UNIS. Le premier ministre Justin Trudeau est accusé de conflit d'intérêts après que l'organisme, qui a des liens étroits avec la famille Trudeau, s'est vu confier la gestion d'un programme d'aide fédéral sans appel d'offres. Alain Gravel reçoit des élus de quatre partis politiques fédéraux, qui prennent part à un vif débat sur cette affaire.

Au micro :

– Greg Fergus, secrétaire parlementaire du président du Conseil du Trésor et de la ministre du Gouvernement numérique et député libéral de Hull–Aylmer
– Alain Rayes, lieutenant politique pour le Québec du Parti conservateur du Canada et député de Richmond–Arthabaska
– Rhéal Fortin, député bloquiste de Rivière-du-Nord
– Alexandre Boulerice, chef adjoint du Nouveau Parti démocratique et député de Rosemont–La Petite-Patrie

Les quatre députés discutent notamment de la chronologie des événements, des questions éthiques de cette affaire et de l'opportunité de déclencher des élections.