•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Réunion avec le pape : Discussion avec Alexis Wawanoloath et Mandy Gull-Masty

Les faits d'abord, ICI Première.

Excuses du pape aux Autochtones canadiens : et après?

Le pape François serre la main d'une femme faisant partie de la délégation autochtone le 1er avril 2022.
Le pape François serre la main d'une femme faisant partie de la délégation autochtone le 1er avril 2022.PHOTO : La Presse canadienne / Vatican Media
Les faits d'abord, ICI Première.
Les faits d'abordPublié le 2 avril 2022

Le pape François a présenté ses excuses aux Autochtones canadiens, « un grand moment », selon Mandy Gull-Masty, qui était présente à Rome. La grande cheffe du conseil des Cris souligne le changement de ton de l'Église depuis la nomination du pape François, mais croit qu'il reste encore beaucoup à faire. « De livrer des excuses à Rome, chez lui, c'est une affaire, mais de vraiment montrer des efforts pour changer l'attitude de l'Église, pour changer les relations avec les Autochtones, [c'en est une autre]. »

L'avocat en droit des Autochtones Alexis Wawanoloath espère que des actions suivront ces excuses. Il explique ce qu’il attend de l’Église catholique.