•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Armes à feu:  plus de policiers ou plus de prévention?

Une arme et deux douilles sont sur le sol.
Une arme de poing.PHOTO : getty images/istockphoto / JJ Gouin
Les faits d'abord, ICI Première.
Les faits d'abordPublié le 20 novembre 2021

« Au lieu de 250 policiers de plus, il faut 400 policiers de plus en uniforme sur le terrain », soutient le sénateur et ex-policier Jean-Guy Dagenais. Au contraire, la criminologue Maria Mourani et le professeur en criminologie Irvin Waller insistent : il faut privilégier la prévention. « L'idée d'augmenter les policiers, des punitions, c'est complètement illogique », maintient Irvin Waller, qui appelle à respecter la science et ses conclusions.

Pour illustrer ses propos, le trio compare la situation de Montréal à celles d'autres villes comme New York, Chicago et Glasgow. L'ancien sénateur et journaliste André Pratte explique quant à lui pourquoi il est difficile d'interdire les armes de poing.