•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Quelles options pour Hydroquébec après le refus des citoyens du Maine?

Les faits d'abord, ICI Première.
Rattrapage du 6 nov. 2021 : Anglais dans le milieu des affaires, et échec d’Hydro-Québec dans le Maine

Quelles options pour Hydroquébec après le refus des citoyens du Maine?

L’échec d’Hydro-Québec dans le Maine expliqué

Le logo d'Hydro-Québec sur le siège social à Montréal.
Le projet qui s’étend sur 233 kilomètres dans le Maine pour rejoindre le Massachusetts, ne faisait pas l’unanimité au sein de la population du petit État.PHOTO : Radio-Canada / Ivanoh Demers
Les faits d'abord, ICI Première.
Les faits d'abordPublié le 6 novembre 2021

La bataille sera difficile, mais il faut faire valoir nos droits. C'est le message que martèle le ministre des Ressources naturelles, Jonathan Julien, à la suite de l'échec encaissé par Hydro-Québec cette semaine. Les citoyens du Maine ont voté, lors d'un référendum, contre la construction d'un corridor électrique, un projet qui doit permettre à la société québécoise de fournir de l'électricité au Massachusetts et à l'État de New York.

« Imaginez que vous voulez construire votre maison. On vous donne les permis, vous respectez le zonage, vous êtes en train de fermer les murs de votre maison et là on vous dit “Écoutez, votre voisinage pense que ce n'est pas une bonne idée.” »

— Une citation de  Jonathan Julien, ministre des Ressources naturelles

Pierre Harvey, spécialiste en développement de marchés vers le nord-est des États-Unis, explique pourquoi selon lui Hydro-Québec a subi un tel revers.