•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Les faits d'abord, ICI Première.
Les faits d'abord, ICI Première.
Rattrapage du 8 mai 2021 : Passeport vaccinal et salaire des immigrants

L'impact du salaire des immigrants : Table de discussion

L’immigration et le salaire, garants d’un Québec plus riche?

Publié le 8 mai 2021
Une femme et deux hommes marchent. Les trois portent des masques.
Nadine Girault et François LegaultPHOTO : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Le Québec s'enrichira-t-il s'il accueille en priorité des immigrants pour pourvoir des postes à 55 000 $ et plus? C'est ce que souhaite le premier ministre François Legault. Et le milieu des affaires presse Québec de faire entrer des travailleurs qui peuvent pourvoir des postes à tous les niveaux de l'économie, pas seulement dans la moyenne supérieure. Les points de vue de Michel Leblanc, président de la Chambre de commerce du Grand Montréal, et de François Audet, directeur de l'Observatoire canadien sur les crises et l'aide humanitaire.

« Il faut favoriser l’investissement et l’amélioration de la productivité. [Ensuite], les salaires montent parce que les emplois sont de meilleure qualité », soutient Michel Leblanc, qui craint une poussée inflationniste. Pour François Audet, « on ne doit pas réduire le phénomène des migrations à des perspectives bancaires. […] La richesse d’un pays dépasse largement le salaire. »