•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Les faits d'abord, ICI Première.
Les faits d'abord, ICI Première.
Rattrapage du 29 mars 2020 : Émission spéciale de 60 minutes sur la COVID-19

Traitement de la COVID-19 : Une étude clinique québécoise

COVID-19 : les personnes infectées sont priées de participer à une étude d'envergure

Publié le 29 mars 2020
Des comprimés de colchicine.
La colchicine est utilisée depuis plusieurs années pour traiter la goutte.PHOTO : iStock

« Il faut que les gens appellent et qu'on recrute extrêmement rapidement », dit Jean-Claude Tardif, directeur du Centre de recherche de l'Institut de cardiologie de Montréal, dont l'équipe pilote le recrutement de Québécoises et Québécois déclarés positifs à la COVID-19 dans le cadre d'une étude clinique d'envergure. Financée par Québec, cette étude, qui vise à déterminer si la colchicine peut aider à réduire l'inflammation causée par la COVID-19, a été lancée il y a une semaine. « Le téléphone sonne moins qu'on s'y attendait », déplore le Dr Tardif. Il implore les personnes de 40 ans et plus qui sont déclarées positives à la COVID-19 d'appeler au 1 877 536-6837.