•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Les filles et le secteur des technologies : Entrevue avec M-P Gill et M-C Dumas

Les éclaireurs, ICI Première.
Audio fil du jeudi 11 octobre 2018

Les filles et le secteur des technologies : Entrevue avec M-P Gill et M-C Dumas

L’informatique, un domaine d'études où des mythes freinent encore trop de femmes

Une femme dans une classe de robotique.
Les femmes sont encore sous-représentées dans le domaine informatique.PHOTO : iStock
Les éclaireurs, ICI Première.
Les éclaireursPublié le 12 octobre 2018

« Les femmes ont fait de grandes percées, de grandes avancées. On est souvent dans des zones de parité dans beaucoup de domaines, [...] sauf en informatique et en mathématiques », note Marie-Claire Dumas, directrice générale de l'organisme Concertation Montréal. Celle-ci fait remarquer que si les filles se désintéressent de ces domaines d'études, c'est notamment parce qu'elles ne voient pas comment elles pourraient avoir un impact dans leur communauté à travers la technologie. Marie-Philippe Gill, étudiante en génie logiciel, explique qu'il s'agit pourtant d'un mythe.

« On peut faire une grande différence dans la société », plaide Marie-Philippe Gill, qui est aussi membre du club Les INGénieuses à l'École de technologie supérieure de Montréal.

« J’entends souvent que les femmes aiment avoir l’impression de changer le monde, de faire une différence dans la société, et on n’associe pas ça souvent à l’informatique », déplore l'étudiante, qui a mis sur pied le blogue Girl Knows Tech.

Or, l’informatique et les nouvelles technologies ont bel et bien des applications concrètes dans la vie de tous les jours, affirme Marie-Philippe Gill. Il suffit de penser à l’intelligence artificielle et aux voitures autonomes pour en être convaincu. Et l’idée selon laquelle il est impossible d’être créatif en informatique est tout à fait fausse, tranche l'étudiante.

« Un des mythes qu’on entend le plus souvent, c'est qu’il n’y a pas de créativité en informatique, mais en fait, il y en a. […] Quand on pense à faire des sites web ou des applications mobiles, il y a beaucoup de conception derrière ça. »

— Une citation de  Marie-Philippe Gill, étudiante en génie logiciel

Actuellement, au Québec, trois hommes pour une femme sont diplômés en informatique.