•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Démystifier les nanotechnologies : Entrevue avec Nadia Capolla et Anouk Gingras

Les éclaireurs, ICI Première.
Audio fil du samedi 23 avril 2016

Démystifier les nanotechnologies : Entrevue avec Nadia Capolla et Anouk Gingras

Les nanotechnologies sont partout

Certains plastiques peuvent être renforcés avec des nanoparticules.
Certains plastiques peuvent être renforcés avec des nanoparticules.PHOTO : iStock
Les éclaireurs, ICI Première.
Les éclaireursPublié le 24 avril 2016

Qu'ont en commun un fond de teint, du glaçage à gâteau, une carte à puce et un bâton de hockey? Ce sont tous des objets susceptibles de contenir des nanoparticules, soit des particules ayant été manipulées à l'échelle de l'infiniment petit. Ces technologies du minuscule sont immensément prometteuses, mais posent aussi des risques pour la santé et l'environnement. Sophie-Andrée Blondin en parle avec la physicienne Nadia Capolla et Anouk Gingras, chargée de projet pour l'exposition Nanotechnologies : l'invisible révolution.

Le rapport de grandeur entre une orange et la Terre est le même qu’entre une nanoparticule et une orange, illustre Nadia Capolla, pour camper l'échelle à laquelle opèrent les nanotechnologies. Celles-ci sont de plus en plus utilisées, mais il reste difficile de quantifier le nombre d'objets dans lesquels elles sont présentes. Aux États-Unis, le Project on Emerging Nanotechnologies (Nouvelle fenêtre) en a recensé environ 1800.

« Ce qui est intéressant à l'échelle du nanomètre, c'est que de nouvelles caractéristiques apparaissent », explique la physicienne. Par exemple, les nanoparticules peuvent faire changer la couleur des éléments. Ceux qui fabriquaient des vitraux l'avaient déjà constaté, sans toutefois comprendre le processus : lorsqu'ils dissolvaient des métaux dans de l’acide, ils pouvaient créer des couleurs différentes en intégrant les fines particules dans du verre en fusion. 

De la crème solaire à la nourriture
C'est un peu la même chose pour les cosmétiques, par exemple pour la crème solaire. Les nanoparticules permettent de créer un produit offrant une bonne protection sans être trop épais. Il s'agit d'un avantage intéressant, mais qui comporte aussi des risques. Les particules étant plus fines, elles peuvent donc pénétrer plus profondément dans la peau, peut-être même jusque dans le sang, si la peau était éraflée. Difficile par contre de savoir si un produit comprend des nanoparticules, « car ce n'est pas obligatoire pour les compagnies de le mentionner sur les étiquettes », reconnaît Nadia Capolla. 

La physicienne Nadia Capolla, auteure du livre «Où se cachent les nanos? Démystifier les nanotechnologies» aux éditions MultiMondes

Radio-Canada/Stéphanie Dufresne

Les nanoparticules d'argent sont utilisées dans les emballages d'aliments, car elles ont des propriétés bactéricides qui favorisent la conservation. « Est-ce que ces nanoparticules demeurent dans le contenant ou migrent vers la nourriture? On ne le sait pas. »

« La conclusion, c'est qu'on manque encore d’études sur les conséquences des nanotechnologies », tranche-t-elle. 

Prendre position
Interpellée par les grandes promesses comme par les grands risques des nanotechnologies, l'équipe du Musée de la civilisation à Québec a décidé de consacrer une exposition sur le sujet. Anouk Gingras, chargée de projet pour l'exposition, explique que les visiteurs sont invités à se prononcer dès le début de leur visite, car ils doivent choisir de suivre soit le parcours en faveur des nanotechnologies, soit celui qui est contre.

L'exposition étant conçue en boucle, tous finissent cependant par prendre connaissance des deux côtés de la médaille. « On constate qu'environ 90 % des gens choisissent d'emblée le parcours en faveur des nanotechnologies », remarque Anouk Gingras, un constat qui étonne la physicienne Nadia Capolla. 

Le livre de Nadia Capolla, Où se cachent les nanos? Démystifier les nanotechnologies (Nouvelle fenêtre), est publié aux éditions MultiMondes.

L'exposition Nanotechnologies : l'invisible révolution est présentée au Musée de la civilisation à Québec du 9 mars 2016 au 2 avril 2017. 

Nadia Capolla sera au Musée de la civilisation le 7 mai à 13 h 30 pour la table ronde Nano, où es-tu? (Nouvelle fenêtre)