•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Entrevue avec Dre Anne-Marie Pinard : Les préparations magistrales

Les éclaireurs, ICI Première.
Audio fil du lundi 28 janvier 2019

Entrevue avec Dre Anne-Marie Pinard : Les préparations magistrales

Les préparations magistrales, ces médicaments faits sur mesure pour traiter la douleur chronique

Un homme âgé grimace de douleur en se tenant le genou gauche. Il est assis sur un lit simple.
Les préparations magistrales gagneraient à être prescrites davantage, selon l’anesthésiologiste Anne-Marie Pinard.PHOTO : iStock / Jovanmandic
Les éclaireurs, ICI Première.
Les éclaireursPublié le 30 janvier 2019

Afin de trouver des solutions plus personnalisées pour traiter les douleurs de ses patients, l'anesthésiologiste Anne-Marie Pinard fait parfois appel aux préparations magistrales. Ces médicaments peu connus gagneraient selon elle à être utilisés davantage.

L’anesthésiologiste définit la préparation magistrale comme « simplement quelque chose qui est préparé par un pharmacien [à partir d’] une prescription médicale ». Médicament injecté en intraveineuse, crème appliquée sur la peau, vaporisateur nasal, gel pour la bouche, capsules à avaler : ces préparations peuvent prendre plusieurs formes.

La vertu des préparations magistrales – notamment celles diffusées de façon transdermique – est d’éviter certains des effets secondaires des médicaments. « Comme c’est appliqué directement sur la peau, l’absorption est vraiment minimale », explique-t-elle.

« C’est rare qu’un seul médicament va régler en grande partie les douleurs d’une personne qui souffre depuis longtemps. On a donc souvent recours à plusieurs médicaments, qui génèrent plusieurs effets secondaires. »

—  Anne-Marie Pinard, anesthésiologiste

« Le but est d’aller porter le médicament à l’endroit où on veut tenter de régler un problème, en évitant d’avoir un effet sur le système au complet », précise Anne-Marie-Pinard. Seule restriction à respecter : la préparation ne doit pas correspondre à un médicament existant sur le marché en raison des brevets détenus par les compagnies pharmaceutiques.

Un traitement peu répandu

Les préparations magistrales sont encore « très peu connues des médecins », ajoute la médecin spécialiste. Leur coût, qui varie entre 40 $ et 120 $, n’est pas couvert par la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ), sauf dans un contexte précis.

« Peu de recherches ont été effectuées sur les préparations magistrales », indique Anne-Marie Pinard. Leur utilité dans le traitement des douleurs chroniques mérite toutefois qu’on s’intéresse davantage à elles, et c’est pourquoi l’anesthésiologiste souhaite les faire connaître à ses collègues médecins et au grand public.