•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Marketing avec Christian Bourque : Donner les clés de sa maison à Amazon

Les éclaireurs, ICI Première.
Audio fil du mercredi 1 novembre 2017

Marketing avec Christian Bourque : Donner les clés de sa maison à Amazon

La livraison à domicile en votre absence devrait avoir un bel avenir au Canada

Un livreur entrouvre la porte d'un client pour déposer un colis à l'intérieur de la maison.
Le système permettrait aux livreurs de déverrouiller la porte des clients d'Amazon lors d'une livraison.PHOTO : Amazon
Les éclaireurs, ICI Première.
Les éclaireursPublié le 2 novembre 2017

Ce n'est qu'une question de temps avant que les services de livraison à domicile comme ceux proposés par Amazon et testés par Walmart aux États-Unis, où la commande du client est livrée à l'intérieur de sa maison, soient implantés au Canada, dit l'expert en marketing Christian Bourque. « Certainement, avec le temps, ce type de service va voir le jour à Montréal, et ça ne sera pas dans si longtemps que ça. »

Rappelons que le géant du commerce en ligne Amazon lancera, le 8 novembre, dans 37 villes américaines, Amazon Key, un système combinant une caméra et une serrure interconnectées qui permettra aux livreurs de déposer des colis directement à l’intérieur du domicile du client.

Pour sa part, Walmart s’est récemment associé à August Home, une entreprise spécialisée dans les serrures connectées, afin de lancer un projet-pilote de livraison et de rangement d’épicerie à domicile à San Francisco. Le livreur pourra non seulement entrer chez le client pour lui livrer ses aliments commandés en ligne, mais il les rangera aussi dans son réfrigérateur.

Vidéo de Walmart (en anglais) expliquant le concept de livraison et rangement d'épicerie à domicile (YouTube) :

Des services qui permettent des économies de temps et d'argent
Selon Christian Bourque, il y a fort à parier que ce genre de services arrivera au pays dans un horizon pas si lointain. En très peu de temps, les habitudes des consommateurs canadiens par rapport au commerce en ligne ont vraiment changé, note-t-il. « Il n’y a pas si longtemps, on pensait que la vente de vêtements en ligne n’avait pas d’avenir. […] Aujourd’hui, on vend plus de chaussures en ligne qu’en magasin », fait remarquer l’expert en marketing.

Si les services de livraison à domicile en l’absence du client risquent d’être populaires auprès des consommateurs, c'est essentiellement parce qu'ils leur permettent de gagner du temps et, dans une certaine mesure, d'économiser de l’argent, résume Christian Bourque.