•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Les éclaireurs, ICI Première.
Les éclaireurs, ICI Première.
Les éclaireurs

Audio fil du jeudi 10 mai 2018

Résumé

  • 19 heures 6 minutes

    Sommaire de l'émission avec Gilles Payer et les collaborateurs

  • 19 heures 8 minutes

    Sujet du jour : Plus de facilité à siffler qu'à chanter

  • 19 heures 12 minutes

    Infectiologie avec Jean Longtin : Les virus transmis par les moustiques

  • 19 heures 21 minutes

    Orthophonie avec Agathe Tupula Kabola : Le mois de la communication

  • 19 heures 30 minutes

    Bien manger avant, pendant et après le sport : Entrevue avec Kathryn Adel

  • 19 heures 41 minutes

    Psychologie avec Nicolas Chevrier : Les programmes de mieux-être au travail

  • 19 heures 50 minutes

    Sécurité informatique avec Geneviève Lajeunesse : Utilisation de la biométrie

    La biométrie n'est pas synonyme de sécurité à 100 %.

    La biométrie, une technologie qui n'est pas sans faille

    « Aujourd'hui, comme les applications de la biométrie font partie du quotidien, on en trouve un peu partout, [...] mais on est rendu très habitué et on perd un peu de recul et de regard critique par rapport à ces applications-là », dit Geneviève Lajeunesse de l'organisme Crypto.Québec. La biométrie, qui passe notamment par la reconnaissance des empreintes digitales, de l'iris, du visage ou de la rétine, n'est pas nécessairement sécuritaire à 100 %, affirme-t-elle.