•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Les années lumière sur ICI Première.
Les années lumière sur ICI Première.
Audio fil du dimanche 18 novembre 2018

Les origines de la vie et de l'eau sur Terre : Les explications de R. Massicotte

La vie sur Terre ne serait pas seulement d'origine extraterrestre

Publié le 18 novembre 2018
Une planète avec un pousse de plante sur le dessus.
Une équipe de chercheurs français soutient la thèse voulant que le contact entre l’eau de mer, l’eau salée et certains minéraux ait contribué à l'apparition de la vie sur Terre. PHOTO : getty images/istockphoto / Birdlkportfolio

Les scientifiques se posent depuis longtemps de grandes questions fondamentales sur l'apparition de la vie sur Terre. Chez les chercheurs, deux thèses s'affrontent ou parfois se complètent : la vie serait soit d'origine extraterrestre ou elle serait née ici même, ou encore un peu des deux. Une nouvelle étude de chercheurs français soutient notamment que l'interaction entre l'eau de mer et certains minéraux peut avoir contribué à créer les briques du vivant. Une autre étude provenant des États-Unis remet en question l'origine extraterrestre de l'eau.

Des minéraux à l'origine du vivant

Le vivant peut avoir pris naissance dans ce que l'on nomme parfois la soupe primitive ou la soupe primordiale. C'est de ce modèle que s'inspire la nouvelle théorie française. Dans le cas qui nous occupe, on serait plutôt en présence de minéraux qui seraient à l'origine de morceaux du vivant. Cette semaine dans la revue Nature, une équipe de chercheurs français a réalisé une étude à ce sujet. Au centre de leur thèse, un contact entre l’eau de mer, l’eau salée et certains minéraux.

L'étude découle d’échantillons pris au fond des mers. Il y a plusieurs années, des scientifiques ont mené des forages à 175 mètres de profondeur, dans le milieu de l'Atlantique, à 30° de latitude Nord, au niveau d'un massif nommé Atlantis, où se trouve le site hydrothermal de Lost City. Les forages ont été rendus possibles grâce au Programme international de découverte des océans (IODP).

L’eau ne serait pas non plus uniquement d’origine extraterrestre

Une autre étude, menée cette fois-ci par une équipe de scientifiques de l'Université d'État de l'Arizona et publiée dans le Journal of Geophysical Research: Planets, soutient que l'eau viendrait du disque protoplanétaire qui existait avant la création de la Terre et de tout le système solaire. Encore là, une thèse n'exclut pas l'autre, la thèse de l'origine terrestre de l'eau complète celle de son origine extraterrestre. Selon cette recherche, environ 2 % de l’eau sur Terre serait venue du tréfonds de notre planète, d'un réservoir d’eau qui serait encore de nos jours enfoui au cœur de la Terre. Le reste de l'eau serait venu de l’espace, par l’intermédiaire d’astéroïdes ou de comètes qui seraient entrés en collision avec notre planète naissante.