•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Voyager vers Mars en état d'hibernation : Les explications de Richard Massicotte

Les années lumière sur ICI Première.
Audio fil du dimanche 4 novembre 2018

Voyager vers Mars en état d'hibernation : Les explications de Richard Massicotte

L’hibernation pour répondre aux défis des voyages spatiaux : de la fiction à la science

Une main d'astronaute dans l'espace.
Mieux comprendre le processus d'hibernation pourrait s'avérer utile pour les voyages spatiaux de longue durée.PHOTO : getty images/istockphoto / dottedhippo
Les années lumière sur ICI Première.
Publié le 4 novembre 2018

L'hibernation a souvent été évoquée par la science-fiction comme moyen de conservation pour de futurs voyageurs interplanétaires. Et pourtant, la science tente réellement de comprendre comment fonctionne ce processus, étant donné que les chercheurs y voient un éventuel apport pour l'humanité.

À l'occasion d’un récent congrès de l'American Physiological Society – qui a eu lieu à La Nouvelle-Orléans à la fin du mois d'octobre et qui portait plus spécifiquement sur la physiologie comparative –, le sujet de l'hibernation a été abordé par les participants. Lors d'une conférence qui réunissait plusieurs chercheurs ainsi qu'une astronaute de la NASA, on a parlé de l'hibernation comme d'un éventuel outil utilisé non seulement en médecine, mais en astronautique.

L’hibernation, un phénomène très particulier
Même si elle peut ressembler au sommeil, l’hibernation n'est pas identique à cet état. L'un des conférenciers invités au congrès, le Dr Matteo Cerri, qui est neurophysiologiste et professeur à l'Université de Bologne, en Italie, assure que si on commence à comprendre ce phénomène, « ce qu'on ne sait pas, par contre, c'est comment cette torpeur vécue pendant l’hibernation s'installe ». Or, comprendre tous les tenants et aboutissants du processus d’hibernation pourrait être très utile, surtout si on réussissait à créer une torpeur synthétique.

Selon ce spécialiste, pouvoir réduire la température du corps humain serait très utile dans plusieurs contextes médicaux. « Ça peut permettre de réduire la consommation d'énergie des organes qui [n'en reçoivent pas] et ça pourrait faire entrer notre cerveau dans une torpeur », explique-t-il. L’utilité de la torpeur induite pourrait donc être non seulement médicale, mais utile pour les voyages spatiaux de longue durée.

Le voyage vers Mars : de nombreux défis médicaux à relever
En effet, alors que l’humanité s’imagine pouvoir envoyer des astronautes vers la planète Mars, on ignore encore comment les humains survivraient à un tel voyage. Les défis restent nombreux sur le plan médical, et un tel voyage prendrait au minimum six mois pour l’aller seulement. Pour le Dr Matteo Cerri, la torpeur synthétique, si on arrivait à la créer, serait utile à plus d’un titre.

L’hibernation induite permettrait de régler la question de la nourriture de même que de nombreux problèmes psychologiques qui sont à prévoir. Mais un autre problème subsiste : celui de l'effet néfaste des radiations. « Étonnamment, l'hibernation procure une certaine forme de résistance à ces radiations pour les cellules humaines. De plus, les astronautes pourraient être enveloppés dans une sorte de liquide », souligne le Dr Cerri.