•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Des médicaments dans l'eau et l'environnement : Les détails avec Renaud Manuguerra

Les années lumière, ICI Première.
Audio fil du dimanche 12 août 2018

Des médicaments dans l'eau et l'environnement : Les détails avec Renaud Manuguerra

Les antidépresseurs dans les cours d'eau changent le comportement sexuel des oiseaux

Des médicaments dans le sable et un couple d'étourneaux.
Les étourneaux mâles jumelés avec des femelles dans une volière chantent moins longtemps si celles-ci ont été nourries avec des insectes contaminés. Pire encore, ils sont beaucoup plus agressifs avec elles.PHOTO : iStock
Les années lumière, ICI Première.
Les années lumièrePublié le 12 août 2018

L'eau rejetée dans l'environnement par les usines d'épuration à la sortie des grandes villes contient plusieurs types de produits pharmaceutiques. Une nouvelle étude s'intéressant spécifiquement aux antidépresseurs montre qu'ils peuvent avoir un effet important sur la faune.

Prendre un médicament peut nous aider à traiter toutes sortes de problèmes de santé. Toutefois, ce que notre corps ne métabolise pas est rejeté tel quel à travers l’urine ou les matières fécales. Ces produits pharmaceutiques se retrouvent alors dans notre système d’égout. N’étant pas éliminés par les usines d’épuration, ils ont ensuite un effet important sur l’environnement.

Une nouvelle étude britannique a souligné l’effet des antidépresseurs. Ces médicaments affectent bien plus que les poissons : leur présence se fait aussi ressentir chez les oiseaux en passant par la chaîne alimentaire. En se nourrissant d’insectes vivant dans les boues à la sortie des usines d’épuration, les oiseaux s’exposent à des doses 10 fois moins grandes que ce qui est prescrit à un humain.

Malgré tout, les chercheurs ont pu remarquer un effet sur leurs interactions sociales. Les étourneaux mâles jumelés avec des femelles dans une volière chantent moitié moins souvent, et moitié moins longtemps, si celles-ci ont été nourries avec des insectes contaminés. Pire encore, ils étaient beaucoup plus agressifs avec elles, allant même jusqu’à les attaquer physiquement. Chez les oiseaux, un tel comportement est l’équivalent d’une faible libido. Les mâles trouvaient les femelles moins attirantes.

Des solutions accessibles
La technologie pour retirer les médicaments des eaux usées existe déjà. Ces molécules peuvent être retirées par adsorption, une réaction chimique au cours de laquelle les médicaments se collent à certains composés, comme du charbon actif.

L’autre est l’oxydation, où un produit très réactif est utilisé pour briser toutes sortes de molécules et même désinfecter l’eau. Un exemple est l’ozonation, un procédé à partir duquel des molécules d’ozone sont utilisées pour désinfecter l’eau.

Même s’il s’agit d’un problème environnemental important, faciliter l’adoption de ces technologies dans les grandes villes du pays pourrait contribuer à diminuer fortement les rejets médicaux dans l’environnement.