•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Science en classe : Le bras de force

Les années lumière, ICI Première.
Audio fil du dimanche 10 décembre 2017

Science en classe : Le bras de force

Comment faire une pyramide?

Deux élèves testent un levier.
Comment soulever des poids énormes sans l'aide d'une grue?PHOTO : Radio-Canada / Myriam Fimbry
Les années lumière, ICI Première.
Les années lumièrePublié le 10 décembre 2017

Des élèves de quatrième année tentent de comprendre la technologie derrière la construction des pyramides d'Égypte. Ils apprendront qu'il est possible de soulever d'énormes poids grâce à une machine rudimentaire : le levier à bascule.

« Ça fait 4500 ans que les pyramides sont construites. La plus grande fait 45 étages. Ma question : comment ont-ils fait? Est-ce que les grues existaient? Est-ce qu’on avait les beaux chantiers de construction avec des cônes orange? »

— Une citation de  Ana-Virginia Tejada-Cuerno, étudiante en sciences de la nature au Cégep Marie-Victorin

Ana-Virginia Tejada-Cuerno donne un atelier faisant partie de l’initiative « Pour un Montréal scientifique », qui jumelle des étudiants du cégep avec des enseignants en vue de stimuler l’intérêt pour les sciences.

Radio-Canada / Myriam Fimbry

« Les scientifiques ont essayé d’imaginer comment ça s’est fait. Puis, là, on a fait des représentations. C’est ça que je vous montre aujourd’hui. »

— Une citation de  Ana-Virginia Tejada-Cuerno, étudiante en sciences de la nature au Cégep Marie-Victorin

Les activités de l’initiative « Pour un Montréal scientifique » ont cours dans une vingtaine d’écoles primaires.

Radio-Canada / Myriam Fimbry

« L’objectif de l’activité, c’est de trouver dans lequel des trois trous ça me prend moins de [poids] pour soulever la charge.  »

— Une citation de  Ana-Virginia Tejada-Cuerno, étudiante en sciences de la nature au Cégep Marie-Victorin

L’expérience se déroule à l’École Pie-XII, dans l’arrondissement de Saint-Léonard.

Radio-Canada / Myriam Fimbry