•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Illustration du VIH.
Illustration du VIHPHOTO : iStock
Publié le 24 novembre 2023

Des chercheurs montréalais ont découvert qu'une protéine du VIH continue de circuler dans le plasma de personnes chez qui, pourtant, les antirétroviraux ont éliminé le virus du sang. Une piste pour comprendre enfin pourquoi plusieurs de ces personnes sont frappées très jeunes par une panoplie de maladies – et pour leur éviter peut-être un vieillissement prématuré.

Les antirétroviraux réduisent la charge virale détectable à zéro, évitant aux personnes vivant avec le VIH de développer la maladie ou de transmettre le virus. Le VIH étant ainsi tenu en échec, toujours présent dans l’organisme mais incapable de se multiplier, son hôte peut vivre sa vie et vieillir sereinement.

Or, on sait qu’environ une de ces personnes sur trois connaîtra des problèmes de santé comme de l’inflammation chronique, des maladies cardio-vasculaires, une démence, des problèmes immunitaires ou rénaux, musculaires ou osseux de façon prématurée. En moyenne, quinze ans plus tôt que les autres. Sans qu’on s’explique pourquoi.

Jusqu’ici.

Les chercheurs du Centre de recherche du CHUM, après des années de recherche, ont réussi à détecter une protéine produite par le virus, la GP-120, dans le sang. Analysant des échantillons tirés d’une banque de personnes vivant avec le VIH, ils ont aussi pu montrer que la présence de cette protéine était associée à ces co-morbidités, ce vieillissement prématuré.

Jean François Bouthillette présente les explications des scientifiques, qui publient leur découverte dans le Journal of Infectious Diseases. On souligne que puisqu’un médicament bloquant l’effet de la GP-120 est déjà approuvé par Santé Canada, des essais cliniques pourront confirmer rapidement l’importance du rôle de cette protéine – et la possibilité d’offrir un traitement aux personnes atteintes, pour leur éviter un vieillissement précoce.

Recommandé pour vous

Consultez notre Politique de confidentialité. (Nouvelle fenêtre)
Ces contenus pourraient vous intéresser