•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Des substances toxiques dans les produits cosmétiques

Une femme se fait maquiller
Application de fard à paupièrePHOTO : Shutterstock / ViDi Studio
Les années lumière, ICI Première.
Les années lumièrePublié le 2 décembre 2022

Des composés chimiques dangereux ont été remplacés, dans des produits cosmétiques, par de nouvelles molécules aux propriétés semblables. Des chimistes ont trouvé des concentrations importantes de ces produits, dont la toxicité est mal connue, dans plusieurs produits vendus au Canada.

Les chercheurs, qui viennent de publier leur analyse de 38 produits dans le journal Environmental Science and Technology, s’inquiètent des effets potentiels de ces produits chimiques sur la santé des utilisateurs et sur les écosystèmes.

L’exposition à certaines molécules de la grande famille des PFAS – les substances perfluoroalkyles et polyfluoroalkyles – a été associée à des cancers, des problèmes immunitaires et des perturbations endocriniennes, notamment. Ces produits sont aussi des “produits chimiques éternels”, difficilement dégradables. Leur bio-accumulation dans les écosystèmes est aussi un enjeu environnemental de plus en plus préoccupant.

S’ils ne sont pas interdits formellement, les nouveaux PFAS qui remplacent ceux qui ont été bannis pourraient néanmoins se révéler aussi dangereux. Tant que des études ne démontrent pas leurs effets néfastes, bien qu’ils soient très apparentés à des produits dangereux, rien n’empêche l’industrie de les employer.

Des chimistes souhaiteraient un cadre réglementaire plus strict pour éviter d’exposer les Canadiens à un risque pour leur santé.