•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Trouver le cancer plus tôt dans une prise de sang

Des échantillons de sang et de l'équipement de laboratoire.
Israël veut étudier les anticorps développés par les jeunes non vaccinés à la veille de la rentrée scolaire. PHOTO : getty images/istockphoto
Les années lumière, ICI Première.
Les années lumièrePublié le 16 septembre 2022

Une étude américaine a montré qu'il est possible de détecter la présence de tumeurs cancéreuses bien avant l'apparition des premiers symptômes, en lisant leur signature biochimique dans une simple prise de sang.

Le test Galleri, testé auprès de 6621 volontaires aux États-Unis, a permis aux chercheurs de trouver certains cancers plus tôt que ne le permettent les outils de dépistage habituellement utilisés.

Le test repose sur l’analyse de fragments d’ADN circulant dans le sang, fragments qu’il est possible d’associer à la présence de certaines cellules cancéreuses grâce à l’intelligence artificielle.

Les résultats cette étude appelée Pathfinder pourraient constituer un virage dans le dépistage du cancer. D’autres études plus poussées sont déjà en cours et devraient permettre, au cours des prochaines années, d’identifier les contextes où ces tests pourraient être avantageux.

On espère pouvoir, en découvrant ainsi plus tôt certains cancers qu’on reconnaît souvent trop tard pour éviter le pire, sauver des vies et permettre aux malades de vivre mieux plus longtemps.