•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Un carburant vert pour l'aviation : reportage de Chantal Srivastava

Alexandru Iordan du consortium SAF+ montre un cruchon de kérosène synthétique produit à partir du CO2 rejeté par une usine de produits chimiques dans l’Est de Montréal.
Alexandru Iordan du consortium SAF+ montre un cruchon de kérosène synthétique produit à partir du CO2 rejeté par une usine de produits chimiques dans l’Est de Montréal. PHOTO : chantal srivastava
Publié le 20 mai 2022

Les rejets des uns sont une ressource pour d'autres, comme en témoigne le projet du Consortium SAF+, une entreprise émergente qui veut produire du carburéacteur à partir des émissions de CO2 d'une usine voisine.

Dans son usine pilote, le Consortium SAF+ a produit l'an dernier 10 litres de kérosène synthétique.

D'ici 2 ou 3 ans, les promoteurs espèrent construire une usine commerciale qui pourrait alimenter en carburant l'équivalent de 200 vols aller-retour entre Montréal et Paris.

Recommandé pour vous

Consultez notre Politique de confidentialité. (Nouvelle fenêtre)
Ces contenus pourraient vous intéresser