•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Pandémie, guerre, stress et anxiété

Une jeune femme à la chevelure blonde a les yeux rivés sur son écran de téléphone, assise par terre devant un piano. L'air anxieux, elle semble lire un texte.
Depuis plus de deux semaines déjà, les informations sur la guerre en Ukraine abondent dans les médias et les réseaux sociaux.PHOTO : iStock / BUKET TOPAL
Les années lumière, ICI Première.
Les années lumièrePublié le 11 mars 2022

Après deux ans de pandémie de COVID-19, la guerre en Ukraine pourrait exacerber l'anxiété et le stress éprouvés par de nombreuses personnes. Gino Harel s'est entretenu avec des spécialistes sur le sujet.

Difficile de comparer le stress vécu par les millions d’Ukrainiens qui fuient les bombes depuis plus de deux semaines avec l’anxiété que cette situation provoque chez certaines personnes plus près de nous.

Néanmoins, même ici, des gens devront trouver des moyens de composer avec les effets psychologiques néfastes qu’entraîne ce climat anxiogène, qui s’ajoutent à une fatigue accumulée depuis le début de la pandémie.

Pour certains, les sources d’apaisement passeront par la musique. Pour d’autres, ce sera plutôt l’activité physique, la cuisine, la lecture, le divertissement ou bien d’autres moyens encore.