•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Illustration, en noir et blanc, de personnages minimalistes masculins et féminins de pictogramme qu'on retrouve souvent à l'entrée des salles de bain publiques.
L'être humain d'aujourd'hui a des millions d'ancêtres.PHOTO : ISTOCK
Publié le 25 février 2022

Des chercheurs européens et américains ont réussi à regrouper les génomes de néandertaliens, de dénisoviens et d'homo sapiens pour constituer une généalogie de l'être humain qui remonte des centaines de milliers d'années en arrière. Gino Harel nous parle de leurs travaux.

L’étude de ce groupe de chercheurs a été publiée cette semaine, dans la revue Science. En élaborant une plateforme qui permet d’intégrer des génomes contemporains et anciens, provenant de diverses bases de données, ils ont pu dresser le portrait de la diversité génétique de l’être humain, à travers des milliers de générations.

Selon les chercheurs, ce grand arbre généalogique et génétique de l’humain compte des millions de branches. Il pourrait d’ailleurs encore grossir, au fur et à mesure que de nouvelles bases de données seront intégrées à cet outil d’analyse qu’ils viennent de développer.

Recommandé pour vous

Consultez notre Politique de confidentialité. (Nouvelle fenêtre)
Ces contenus pourraient vous intéresser