•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

SpaceX perd 40 satellites à cause d'une tempête solaire

Une fusée décolle.
Décollage d'une fusée Falcon 9 de SpaceX au centre spatial Kennedy, en Floride.PHOTO : Reuters / THOM BAUR
Les années lumière, ICI Première.
Les années lumièrePublié le 18 février 2022

L'entreprise SpaceX a perdu 40 satellites le 3 février dernier en raison des effets d'une éruption solaire. Les satellites, qui se sont désintégrés dans l'atmosphère, avaient été lancés dans le cadre du projet Starlink, dont l'objectif est d'offrir Internet à haute vitesse à l'échelle mondiale. Alexandre Touchette a voulu savoir ce qui s'était passé plus précisément.

Le projet Starlink de SpaceX vise à mettre en orbite 12 000 satellites d’ici 2027 et 30 000 satellites supplémentaires au cours d’une deuxième phase en attente d’approbation. Lors du dernier lancement, 40 des 49 satellites à bord de la fusée Falcon 9 n’ont pas réussi à atteindre leur orbite finale, à 500 km d’altitude. La tempête solaire survenue quelques jours avant le décollage avait réchauffé la haute atmosphère, qui a pris de l’expansion, ce qui a augmenté la friction et ralenti les satellites.

Selon SpaceX, cette dilatation de la haute atmosphère a augmenté de 50 % l’effet de traînée des satellites, qui ont perdu rapidement de l’altitude et ont été détruits. La décision de larguer les satellites à seulement 200 km pour ensuite les faire remonter progressivement à 500 km est une mesure de sécurité qui a pour but d’éviter la création de déchets orbitaux en cas de défaillance d’un satellite. Une mesure importante dans le contexte où SpaceX compte mettre plus de 42 000 satellites en orbite à cette altitude.