•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

La puissance de calcul au service de la recherche

Dans une salle aux allures futuristes, rappelant les films de science-fiction, de grands cabinets noirs de la taille de frigos sont disposés en rangées, et sont ornés de lumières clignotantes bleues.
Le superordinateur Narval est entièrement dédié à la recherche scientifique québécoise et canadienne.PHOTO : Calcul Québec
Les années lumière, ICI Première.
Les années lumièrePublié le 11 février 2022

Il s'appelle Narval. Sa puissance est comparable à celle de 10 000 ordinateurs portables. L'organisme qui l'opère, Calcul Québec, le met à la disposition de milliers de scientifiques du milieu universitaire et du domaine de la recherche. Gino Harel nous parle des immenses possibilités de calcul qu'offrent les superordinateurs comme lui.

Astrophysique, chimie, génomique, traitement du langage naturel et bien d’autres, les domaines de recherche qui nécessitent des supercalculateurs sont multiples.

Ces superordinateurs ont non seulement la capacité de traiter des quantités massives de données en peu de temps, mais ils permettent également de produire d’innombrables simulations numériques.

Calcul Québec peut compter sur deux de ces énormes machines. Outre Narval, Béluga fonctionne aussi jour et nuit pour traiter les nombreuses demandes de chercheurs. D'autres superordinateurs du genre existent aussi ailleurs au Canada.