•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

S'endormir pour trouver l'inspiration

Une jeune femme endormie allongée sur un canapé, un livre ouvert posé sur elle.
La sieste a de nombreux bienfaits.PHOTO : iStock
Les années lumière, ICI Première.
Les années lumièrePublié le 17 décembre 2021

De nombreux scientifiques et artistes, dont l'inventeur Thomas Edison et le peintre Salvador Dali, utilisaient la même méthode pour stimuler leur imagination avec de très courtes siestes. Ils s'assoupissaient avec un objet dans la main qui les réveillait en tombant au sol juste au moment où ils s'endormaient et que leur esprit commençait à vagabonder. Alexandre Touchette nous explique que des scientifiques français ont testé en laboratoire l'effet de cette technique sur la créativité.

Cette technique demande de s'asseoir sur une chaise ou de se coucher sur un divan en tenant dans sa main un objet qui va tomber au sol au moment où l’on s’endort et que nos muscles se relâchent. Pendant un bref instant, le cerveau se retrouve dans un état entre l’éveil et l'endormissement, une phase de transition appelée sommeil N1. Les utilisateurs de cette technique affirment ainsi générer des moments propices à une forme d’inspiration créative qui est associée tant à l’innovation artistique qu’à la résolution de problèmes.

Les auteurs de l’étude publiée dans Science Advances ont mesuré l'effet de cette technique sur la créativité d’une centaine de volontaires en testant leur capacité à résoudre un problème mathématique avant et après une courte phase d’endormissement. Les chercheurs ont constaté que de passer au moins 15 secondes dans cette première phase de sommeil N1 triplait les chances de trouver une règle cachée qui permettait de résoudre ces problèmes instantanément.