•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

AVC : une nouvelle technique de réadaptation à l’étude

Une jeune femme à la chevelure blonde regarde son bras droit, sur lequel ont été installés des capteurs électroniques, dans un laboratoire de recherche en réadaptation.
L'étudiante à la maîtrise Caroline Rajda fait une démonstration de l'équipement utilisé dans le développement d'une nouvelle technique de réadaptation.PHOTO : Radio-Canada / Gino Harel
Les années lumière, ICI Première.
Les années lumièrePublié le 15 octobre 2021

En faisant croire à des patients qu'ils ne bougent pas leur bras autant qu'ils le pensent lors d'exercices, des chercheurs espèrent qu'ils parviendront à améliorer la réadaptation des personnes qui se relèvent d'accidents vasculaires cérébraux. Gino Harel nous parle de leurs travaux.

Dans son laboratoire de l’Hôpital juif de réadaptation, à Laval, Mindy Levin, professeure à l’École de physiothérapie et d'ergothérapie de l’Université McGill, met à l’essai une nouvelle méthode pour aider ses patients à effectuer avec leur bras les mouvements qu'ils étaient capables de faire avant.

Cette technique, élaborée avec des collègues chercheurs israéliens, utilise la réalité virtuelle. Le patient est invité à faire des mouvements avec son bras pour atteindre une cible. Une image tridimensionnelle de ses gestes est reproduite sur un écran. Or, une erreur est induite dans cette image pour que le patient croie que son bras est plus loin de la cible qu’il ne l’est réellement.

L’objectif est d'amener le patient à tenter de corriger cette erreur en augmentant l’amplitude de son mouvement, ce qui, espère-t-on, améliorera la qualité de sa réadaptation.

Caroline Rajda, étudiante à la maîtrise à l’Université McGill, participe également à ces travaux de recherche.