•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Le prix Nobel de chimie et la chimie verte

Trois personnes, assises derrière un bureau, annoncent des gagnants.
Le secrétaire général de l’Académie royale suédoise des sciences, Goran K. Hansson (au centre), a annoncé le prix Nobel de chimie entourée des membres du comité Nobel de chimie, Pernilla Wittung-Stafhede (gauche), et Peter Somfai (à droite).PHOTO : Reuters / TT NEWS AGENCY
Les années lumière, ICI Première.
Les années lumièrePublié le 8 octobre 2021

Le prix Nobel de chimie a été attribué à deux chercheurs qui ont développé en même temps, mais indépendamment l'un de l'autre, un nouvel outil de construction des molécules. Cette méthode d'assemblage mis au point par Benjamin List et David MacMillan s'appelle l'organocatalyse asymétrique. Alexandre Touchette nous présente les fondements de leur découverte.

Les catalyseurs sont des substances essentielles à la production de composés chimiques grâce à leur capacité d’accélérer et de contrôler les réactions. Avant la découverte de Benjamin List et de David MacMillan, les chimistes disposaient de deux principaux types de catalyseurs, soit les composés métalliques et les enzymes.

Le coup de génie dans la mise au point de l’organocatalyse a été de découvrir quel acide aminé jouait le rôle de catalyseur parmi tous ceux qui forment un enzyme. En isolant la proline ou en construisant des molécules qui lui ressemblent, les deux chercheurs ont développé une toute nouvelle classe de catalyseurs qui est beaucoup plus efficace, moins coûteuse, et surtout moins polluante.

Sophie Andrée Blondin poursuit la discussion sur l’impact de cette découverte sur le développement de procédés industriels moins polluants avec Audrey Moores, professeure agrégée de chimie et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en chimie verte à l'Université McGill.