•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Le prix Nobel de médecine et le sens du toucher

Les deux hommes aparaissent sur un écran alors que des membres du comité se trouvent sur la scène.
Le comité Nobel de physiologie ou de médecine présente les lauréats 2021, David Julius et Ardem Patapoutian.PHOTO : afp via getty images / Jonathan Nackstrand
Les années lumière, ICI Première.
Les années lumièrePublié le 8 octobre 2021

Le prix Nobel de physiologie a été décerné à deux chercheurs américains, David Julius et Ardem Patapoutian, pour la découverte de récepteurs de la température et du toucher. Leurs travaux constituent une avancée majeure dans l'étude du système nerveux et dans la compréhension de la manière dont nous percevons le monde qui nous entoure. Alexandre Touchette nous présente leur contribution respective.

À la fin des années 1990, le Dr David Julius et son équipe ont découvert un capteur situé à l’extrémité de nos terminaisons nerveuses et qui est capable de sentir la chaleur lorsqu’elle atteint un seuil douloureux. C’était une percée révolutionnaire parce que l’on connaissait depuis longtemps les capteurs impliqués dans la perception de la lumière dans les yeux et des odeurs dans le nez, mais la mécanique de la thermoception demeurait encore inexpliquée.

Ardem Patapoutian et David Julius ont travaillé en même temps à identifier le capteur du froid, mais Ardem Patapoutian s’est démarqué avec la découverte, en 2010, du capteur de la pression mécanique qui est à l’origine du sens du toucher et de la proprioception. Ces mêmes capteurs se trouvent aussi dans l’oreille interne, où ils détectent les variations de pression de l’air qui nous permettent d’entendre les ondes sonores.

Sophie-André Blondin poursuit la discussion sur les recherches qui visent à reproduire les sensations tactiles pour une multitude d’applications. Elle en discute avec Vincent Lévesque, professeur adjoint au Département de génie logiciel et des technologies de l’information à l'École de technologie supérieure et directeur du groupe de recherche haptique et expérience utilisateur.