•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

La vie en cohabitation des animaux du Zoo de Granby : Un reportage de Gino Harel

Les années lumière, ICI Première.
Rattrapage du 19 sept. 2021 : Les effets du glyphosate, et la cohabitation des animaux du Zoo de Granby

La vie en cohabitation des animaux du Zoo de Granby : Un reportage de Gino Harel

Enrichir l’habitat des animaux au Zoo de Granby

Un homme souriant, en uniforme, s'appuie sur une clôture, devant un enclos grillagé où se repose un lion, dans un zoo.
Le directeur des soins animaliers, Karl Fournier, explique que les améliorations apportées à l'habitat des lions, au Zoo de Granby, ont permis d'agrandir les espaces extérieurs et intérieurs.PHOTO : Radio-Canada / Gino Harel
Les années lumière, ICI Première.
Les années lumièrePublié le 17 septembre 2021

De nombreux animaux du Zoo de Granby ont vu leurs espaces extérieurs et intérieurs à la fois rénovés et agrandis ces dernières années. D'autres projets du genre sont aussi prévus prochainement. Comme l'explique Gino Harel, ces améliorations visent notamment à créer des environnements pour stimuler les comportements naturels des espèces.

Congo, Kao et Cécilia, le lion et les deux lionnes du zoo, disposent aujourd’hui d’un habitat beaucoup plus vaste qu’auparavant, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur. Diverses plateformes ont aussi été installées pour leur permettre de se percher en hauteur, d’où ces grands félins aiment bien avoir une vue sur les lieux environnants.

D’autres espèces ont par ailleurs été regroupées, dans le but de favoriser les interactions entre elles. C’est le cas des rhinocéros. Le nouveau bâtiment qui les abrite depuis 2019, tout comme l’aire extérieure (aménagée en 2020), est maintenant aussi peuplé de trois autres espèces africaines. Les potamochères, les marabouts et les cobes à croissant passent ainsi leurs journées aux côtés des deux rhinocéros du zoo, Shaboola et K.C.

Une jeune femme, vêtue d'un habit d'employée de zoo, pose pour la caméra devant un enclos de rhinocéros.

La vétérinaire Émilie L. Couture, du Zoo de Granby, voit des avantages dans les projets de mixité des espèces, notamment une plus grande interaction entre les animaux.

Radio-Canada / Gino Harel

D’ici quelques années, un autre projet de mixité des espèces doit voir le jour dans le secteur à thématique asiatique. Les responsables du Zoo de Granby souhaitent en effet agrandir l’habitat des saros du Japon afin d’y accueillir également un couple de grues du Japon, qui est actuellement locataire d’un autre espace à quelques dizaines de mètres de là.