•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Étudier le pollen pour mieux verdir les villes : Reportage de Chantal Srivastava

Les années lumière, ICI Première.

Étudier le pollen pour mieux verdir les villes

La chercheuse postdoctorale Rita Silva de l’Université du Québec à Montréal.
La chercheuse postdoctorale Rita Silva de l’Université du Québec à Montréal recueille le contenu d'un piège à pollen.PHOTO : CBC / Sarah Leavitt
Les années lumière, ICI Première.
Les années lumièrePublié le 30 mai 2021

À Montréal, alors qu'une seule station mesure les concentrations de pollen, des chercheurs de l'Université du Québec à Montréal (UQAM) ont installé une vingtaine de pièges pour mieux identifier et quantifier les allergènes présents dans l'air, comme nous l'explique Chantal Srivastava.

D'ici quelques années, ils espèrent être en mesure de prévoir les quantités de pollen et leur allergénicité, question de limiter les effets des allergies saisonnières.