•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Au coeur de la clinique de recherche post-COVID-19 avec R. Manuguerra-Gagné

Les années lumière, ICI Première.
Rattrapage du 14 mars 2021 : Une clinique de recherche post-COVID, et ces lieux inexplorés sur Terre

Au coeur de la clinique de recherche post-COVID-19 avec R. Manuguerra-Gagné

Au cœur d'une clinique de recherche post-COVID-19

Une femme sourit devant un laboratoire
La Dre Emilia Liana Falcone, directrice de la clinique IRCM post-COVID-19 de MontréalPHOTO : IRCM
Les années lumière, ICI Première.
Les années lumièrePublié le 14 mars 2021

Depuis le début de la pandémie, la plupart des personnes atteintes de la COVID-19 semblent ressentir des symptômes dont la durée varie entre deux et trois semaines, mais un nombre grandissant de personnes subissent des séquelles de ce virus pendant des mois, sans pouvoir revenir à une vie normale. Renaud Manuguerra-Gagné a visité une clinique spécialisée dans le syndrome post-COVID à l'Institut de recherches cliniques de Montréal, qui étudie ces séquelles pour mieux les soigner.

Le syndrome post-COVID, aussi appelé « COVID longue », est un phénomène complexe qui présente une liste de symptômes très variés. Des données britanniques et américaines suggèrent que jusqu’à 2,5 % des patients atteints par la COVID-19 n’ont pas vu d’amélioration après trois mois, parfois même plus. De ce nombre, plus de la moitié sont des femmes.

Plusieurs cliniques qui étudient ces séquelles ont ouvert leurs portes au pays. Bien que la recherche ne fasse que commencer, elle suscite déjà l’espoir parmi les patients qui y prennent part.