•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Protéger les savanes plutôt que reboiser : Les explications d'Alexandre Touchette

Les années lumière, ICI Première.
Rattrapage 9 nov. 2020 : Immunité de la COVID-19 et incidents violents chez les gorilles

Protéger les savanes plutôt que reboiser : Les explications d'Alexandre Touchette

Protéger les savanes plutôt que reboiser : Les explications d'Alexandre Touchette

PHOTO : iStock
Les années lumière, ICI Première.
Les années lumièrePublié le 8 novembre 2020

Que ce soit pour combattre la désertification, protéger la biodiversité ou encore lutter contre les changements climatiques, le reboisement est parfois vu comme une solution miracle. Pourtant, ce n'est pas toujours l'intervention la plus appropriée qui soit, et dans les tropiques, il est parfois préférable de protéger et restaurer les savanes plutôt que de les transformer en forêts. Alexandre Touchette nous parle cette semaine d'une étude portant sur la biogéographie de l'Afrique subsaharienne qui met en évidence l'importance de tenir compte de l'histoire des écosystèmes avant d'entreprendre des plans de reboisement...

Les auteurs de l’étude, publiée dans Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America, ont étudié les relevés floristiques et les pollens accumulés dans les sédiments de lacs pour identifier les régions d’Afrique tropicale où des forêts et des savanes poussent de manière continue depuis des milliers d’années, et les zones où il y a eu une alternance entre ces deux écosystèmes.

Les auteurs estiment que ces données historiques devraient être prises en compte pour éviter que les savanes anciennes soient visées par des projets de reboisement. Ils dénoncent un préjugé en faveur des forêts dans la gestion des projets de restauration des écosystèmes et une tendance à considérer les savanes comme des environnements dégradés par le feu ou le bétail, ou encore par l’action humaine. Les savanes jouent pourtant un rôle essentiel dans le cycle de l’eau, la captation du carbone et la protection de la biodiversité.