•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Les années lumière sur ICI Première.
Les années lumière sur ICI Première.
Rattrapage du 3 nov. 2019 : le mucus et les vols de ligne spatiaux

Nouveaux chiffres sur la pollution atmosphérique des axes routiers

Portrait préoccupant de la pollution près de nos routes

Publié le 1 novembre 2019
autoroute 401 direction ouest
autoroute 401 direction ouestPHOTO : Radio-Canada / Francis Ferland

Une étude pilote publiée cette semaine par des chercheurs de l'Université de Toronto révèle l'état préoccupant de la pollution atmosphérique aux abords des routes et autoroutes des grands centres urbains. Gino Harel en livre le compte rendu.

La recherche compile des mesures de nombreux polluants – comme le dioxyde d’azote et le noir de carbone – prises à partir de six sites de surveillance à Toronto et à Vancouver. Les travaux ont été menés en collaboration avec Environnement et Changement climatique Canada, le gouvernement ontarien et la Ville de Vancouver.

Outre les polluants soupçonnés, comme ceux liés à la combustion de carburant diesel des gros camions, le rapport dévoilé cette semaine constate aussi les répercussions de la multiplication des véhicules de promenade de plus en plus lourds, comme les véhicules utilitaires sport. Les auteurs de l’étude ont notamment pris en considération les particules qui se dégagent de l’usure des freins et de pneus de ce type de véhicules.