•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

La science derrière le « manger mou » et les liquides épaissis

Des aliments texturés disposés dans des assiettes.
Des mets texturés sont disponibles pour les personnes souffrant de dysphagie. PHOTO : Radio-Canada / Dereck Doherty
Publié le 15 juin 2019

Équipés d'appareils de laboratoire, des chercheurs en nutrition mettent au point des aliments texturés pour les personnes qui souffrent de dysphagie. Incursion dans un monde qui va au-delà des préjugés sur le « manger mou ».

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, la dysphagie ne s'attaque pas qu'aux personnes âgées. Ces problèmes de déglutition peuvent aussi toucher, par exemple, des enfants nés avec un bec-de-lièvre ou des adultes qui se remettent d’un accident vasculaire cérébral.

Les aliments texturés ont souvent mauvaise presse dans les hôpitaux et les centres de soins de longue durée. Qui ne craint pas le jour où il ou elle pourrait être à son tour réduit au régime tant redouté du « manger mou »?

Pour lire la suite du texte de Gino Harel, cliquez ici!

Recommandé pour vous

Consultez notre Politique de confidentialité. (Nouvelle fenêtre)
Ces contenus pourraient vous intéresser