•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Question de science avec Marie-Pier Élie

Les années lumière, ICI Première.
Audio fil du dimanche 31 décembre 2017

Question de science avec Marie-Pier Élie

La science au service de la dinde parfaite

Un homme qui sort la dinde du four.
Les muscles qui composent les diverses parties de la dinde exigent des cuissons différentes. PHOTO : getty images/istockphoto / monkeybusinessimages
Les années lumière, ICI Première.
Les années lumièrePublié le 31 décembre 2017

À l'heure du réveillon, nombreux sont les cuistots qui doutent de la cuisson de leur dinde. Le problème se loge du côté des muscles qui composent l'animal. D'un côté, la viande blanche est faite de muscles dédiés aux mouvements rapides, notamment pour le battement des ailes. De l'autre côté, la viande brune emmagasine de l'énergie pour les mouvements lents grâce à une protéine foncée. La nutritionniste Christina Blais explique en quoi la saumure est la solution idéale pour cuire simultanément ces deux types de viandes.

Invitée :

Christina Blais, nutritionniste au Département de nutrition de l’Université de Montréal