•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Les années lumière, ICI Première.

La revanche des lapins dans les marges des manuscrits médiévaux!

Publié le 4 avril 2021
Des chiens attaquent une tour d'un château qui abrite des lapins.
Cette image tirée du Bréviaire de Renaud de Bar montre l'Assaut d'un «château d'amour» et symbolise une tentative de conquête friponne, le lapin étant associé au sexe féminin.PHOTO : Bibliothèque municipale, Verdun

La plupart du temps, les lapins sont de fragiles créatures inoffensives. Mais des enluminures dessinées dans les marges de manuscrits de l'ère gothique montrent plutôt des lapins agressifs, revanchards et même parfois coquins. Ces dessins dans lesquels la proie devenait le prédateur – le lapin dominait le chasseur – se voulaient humoristiques ou satiriques. Benoit Durand, professeur d'histoire de l'art, explique à Sophie-Andrée Blondin l'origine de ces dessins, qu'on a nommés « drôleries de marge ».