•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

150 ans de science au Canada : La découverte de l'insuline

Les années lumière, ICI Première.
Audio fil du dimanche 12 février 2017

150 ans de science au Canada : La découverte de l'insuline

Médecine : la belle histoire de la découverte de l’insuline

Une photo d'archives (1930) du médecin ontarien Frédérick Banting habillé d'une chemise et d'un sarrau.
Frédérick Banting, l'un des quatre scientifiques du groupe qui a découvert l'insuline.PHOTO : Bibliothèque et Archives Canada
Les années lumière, ICI Première.
Les années lumièrePublié le 13 février 2017

La découverte de l'insuline, en 1922, a entraîné plus qu'une révolution médicale. La communauté scientifique est allée jusqu'à qualifier cette avancée technique de miracle tant ses bienfaits étaient universels et instantanés. Le Dr André Marette, auteur de La vérité sur le sucre, raconte cette histoire, l'une des plus belles de la science canadienne et de la médecine mondiale.

En 1921, le médecin Frédérick Banting et son jeune collègue Charles Best entreprennent des tests dans un laboratoire de Toronto, sous la supervision du réputé John Macleod. Leur but est de découvrir dans le pancréas le produit qui fait défaut aux gens qui souffrent du diabète. À l’époque, cette maladie est virulente et tue en quelques mois la plupart des enfants qui en souffrent.

Une démarche remplie de hauts et de bas
Après un premier été de recherches prometteuses, mais ralenties par des conditions de travail difficiles ainsi que des chiens cobayes de différentes races et de qualité variable, le biochimiste James Collip se joint à l’équipe grâce à la notoriété de Macleod. Selon André Marette, c’est un moment décisif; l’expérimenté Collip parvient à établir un procédé reproductible afin d’extraire une hormone – qu’on connaît aujourd’hui sous le nom d’insuline – plus pure.

Le 23 janvier 1922, après des tests fructueux sur des chiens et des lapins, un premier humain diabétique reçoit une injection d’insuline. « Et ça marche très, très bien, commente André Marette. On parvient à neutraliser la glycémie avec une seule injection. Après quelques jours, le patient se sent déjà beaucoup mieux. » Les quatre collaborateurs peuvent crier victoire.

Un succès instantané
Le monde entier attend alors avec impatience une solution au diabète. En quelques mois, le terme insuline est sur toutes les lèvres. Le défi est d’en faire une production de masse, ce qui sera possible grâce à la contribution de grandes entreprises pharmaceutiques.

La découverte de l’insuline permet à Frédérick Banting et à John Macleod de recevoir le prix Nobel de médecine en 1923. Charles Best et James Collip sont ignorés par l’Académie royale des sciences, ce qui est une injustice, selon André Marette. « On ne peut pas séparer les hommes du groupe », explique-t-il, ajoutant que cette découverte n’aurait pas été possible sans la détermination de Banting, la capacité de Best de solidifier les liens, la magie de Connip et la notoriété et l’expérience de Macleod.

Jusqu’en juin, l’émission Les années lumière présente chaque semaine les moments marquants et les personnages importants de la science au Canada, dans une série spéciale célébrant les 150 ans de la Confédération.  Retrouvez l'ensemble des entrevues ici.