•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Les années lumière, ICI Première.
Les années lumière, ICI Première.
Audio fil du dimanche 9 décembre 2018

Question de science avec M.-P. Élie : Pourquoi les bébés pleurent-ils si fort?

Les bébés qui pleurent fort ont un avantage évolutif

Publié le 7 décembre 2018
Un bébé qui pleure dans les bras de sa mère.
Les lois de l’évolution ont favorisé les bébés qui s’époumonaient le plus.PHOTO : getty images/istockphoto / Halfpoint

Les bébés canadiens sont les champions mondiaux dans le domaine du pleur : 31,4 % d'entre eux seraient en proie à des crises de larmes intenses, c'est-à-dire qu'ils pleureraient au moins trois heures par jour, trois fois par semaine, pendant trois semaines d'affilée. Ils sont suivis de près par les bébés britanniques et les bébés italiens, tandis que les bébés danois, allemands et japonais sont les moins braillards. Toutefois, peu importe la nationalité, une question demeure : pourquoi les petits Homo sapiens pleurent-ils si fort, comparativement aux petits d'autres espèces?

Luc-Alain Giraldeau, directeur général de l'Institut national de la recherche scientifique (INRS) et spécialiste du comportement animal, en a long à dire sur le sujet. Selon lui, c’est à une véritable « course aux armements » que se livrent les nouveau-nés et leurs parents, depuis la nuit des temps. De plus, surprise, les lois de l’évolution ont favorisé les bébés qui s’époumonaient le plus, peut-être, entre autres, parce que le petit pleurnichard, en monopolisant nuit et jour l’attention de ses parents, les empêche de se rapprocher pour éventuellement donner naissance à un autre petit pleurnichard qui entrerait en compétition avec lui…