•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Les années lumière, ICI Première.
Les années lumière, ICI Première.
Audio fil du dimanche 28 juillet 2019

Lectures scientifiques d'été avec Yves Gingras

Des récits qui nous mènent au gré de voyages scientifiques

Publié le 29 juillet 2019
Dessin en noir et blanc du bateau à voiles ancré dans une baie.
Illustration montrant le Beagle, le bateau utilisé par le naturaliste Charles Darwin pendant son expédition autour du monde.PHOTO : Getty Images / Hulton Archive

Les scientifiques sortent parfois de leur laboratoire pour apprécier la vie à l'extérieur. Il arrive même qu'ils prennent le large pour saisir le pouls d'un nouvel écosystème. Notre collaborateur Yves Simard a déniché quelques journaux de voyage écrits par d'illustres scientifiques. De quoi agrémenter nos lectures estivales.

Le directeur scientifique de l’Observatoire des sciences et technologies de l’Université du Québec à Montréal propose de remonter à l’époque où on voyageait à dos d’âne ou par bateau à voiles.

Son premier choix s’arrête sur un ouvrage de l’auteur suédois Pehr Kalm, Voyage d’un naturaliste au Canada en 1749 (Éditions Pierre Tisseyre, 1977). Le botaniste a été envoyé en Amérique du Nord par la couronne suédoise pour témoigner de la vie chez nous. Ses récits sur les peuples canadiens sont assez colorés, note Yves Simard.

Le scientifique se tourne ensuite vers les écrits d’une superstar de la biologie animale et humaine, Charles Darwin. Dans Voyage d’un naturaliste autour du monde (La découverte), Darwin rend compte de sa visite dans l’archipel austral de la Terre de Feu, entre 1831 et 1836. Il s’y questionne notamment sur les raisons qui ont poussé des humains à s’installer en des lieux si peu hospitaliers.

L'homme religieux pose assis, en studio.

L'abbé Léon Provancher (1820-1892), à la fin du 19e siècle.

BAnQ

Yves Simard termine cette liste de propositions avec deux journaux de voyage qui sont l’œuvre de Québécois. L’abbé Léon Provancher, premier naturaliste canadien, a effectué un long périple à la fin du 19e siècle et a écrit De Québec à Jérusalem : journal d’un pèlerinage en terre-sainte (Nouvelle fenêtre) (1884).

Quant à lui, l’abbé Victor-Alphonse Huard a publié Impression d’un passant : Amérique, Europe, Afrique (Nouvelle fenêtre) (1906). Ces deux derniers livres sont téléchargeables gratuitement sur le site de BAnQ.