•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Les années lumière, ICI Première.
Les années lumière, ICI Première.
Les années lumière

Rattrapage du 22 août 2021 : La troisième dose, le glyphosate, et la biomécanique aux paralympiques

Résumé

Une troisième dose contre la COVID-19 pour les personnes à risque, avec Gino Harel; le glyphosate sous la loupe des régulateurs de l'Union européenne, avec Chantal Srivastava; la science du dopage en évolution, avec Christiane Ayotte; l'ADN environnemental pour caractériser la biodiversité, avec Alexandre Touchette; le signal « Wow! » capté en août 1977, avec Renaud Manuguerra-Gagné; et la science au service des athlètes paralympiques, avec François Prince.

  • 12 heures 10 minutes

    Sommaire de l'émission avec Sophie-Andrée Blondin et l'équipe

  • 12 heures 13 minutes

    Une 3e dose contre la COVID-19 pour les personnes à risque

    Une seringue est planté dans une fiole de vaccin.

    Vaccin contre la COVID-19 : une troisième dose pour qui et pourquoi?

    De plus en plus de gouvernements dans le monde commencent à offrir une troisième dose de vaccin contre la COVID-19 à certains groupes de leurs populations. Gino Harel fait le point sur les questions que cela soulève.
  • 12 heures 26 minutes

    Le glyphosate sous la loupe des régulateurs de l'UE : Le point avec C. Srivastava

    Un tracteur épand du glyphosate sur un champ de blé.

    La saga du glyphosate

    Alors que la Ville de Montréal annonce l'interdiction de vente de pesticides contenant du glyphosate sur son territoire, en Europe, le débat sur l'autorisation de cet herbicide repart de plus belle.
  • 12 heures 39 minutes

    La science du dopage en évolution : Entrevue avec Christiane Ayotte

  • 13 heures 6 minutes

    Sommaire de l'émission avec Sophie-Andrée Blondin et l'équipe

  • 13 heures 7 minutes

    L'évaluation du risque sismique en Haïti

    Une maison complètement détruite par le séisme.

    Haïti : sismologues et citoyens collaborent

    La terre a de nouveau tremblé en Haïti, mais le séisme du 14 août a fait moins de victimes et de dégâts que le tremblement de terre de janvier 2010. Pourtant, les deux séismes ont atteint la même magnitude. C'est que le séisme récent n'a duré que 10 secondes, au lieu de 35, et qu'il a touché une région moins densément peuplée, comme l'explique la sismologue Sophie Ulysse. Par ailleurs, alors que les ressources techniques et scientifiques étaient rares en 2010, plusieurs chercheurs nouvellement formés en sismologie sont aujourd'hui à pied d'œuvre sur le terrain pour recueillir de précieuses données sismiques. Pour les aider, ils ont muni des citoyens de sismomètres, et ces derniers font désormais office de « sismo-citoyens », comme l'explique Steeve Symithe à Sophie-Andrée Blondin.
  • 13 heures 20 minutes

    L'ADN environnemental pour caractériser la biodiversité

    Un modèle de la structure à double-hélice de l'ADN humain.

    L'ADN environnemental pour caractériser la biodiversité

    Depuis une décennie, l'analyse de l'ADN environnemental révolutionne les méthodes de suivi des populations d'espèces aquatiques. Cette technique permet de détecter les traces laissées par des organismes vivants dans l'environnement, ce qui facilite énormément les recherches sur la biodiversité. Alexandre Touchette nous parle cette semaine d'un important projet de recherche canadien qui vise à établir des normes nationales dans le domaine.
  • 13 heures 32 minutes

    Le signal «Wow!» capté en août 1977 : Chronique de Renaud Manuguerra

  • 13 heures 43 minutes

    La science au service des athlètes paralympiques : Entrevue avec F. Prince

    Un athlète paralympique muni d'une prothèse pour membre inférieur.

    Paralympiques et biomécanique : une équipe gagnante

    Améliorer une performance olympique de quelques fractions de seconde, ça demande des centaines, voire des milliers d'heures de recherche et d'entraînement. Pour les disciplines paralympiques, par contre, les gains sont souvent plus importants et plus rapides. François Prince est spécialiste de la biomécanique des athlètes paralympiques. À la veille du début des Jeux paralympiques de Tokyo, il décrit à Sophie-Andrée Blondin les plus récents progrès en matière de prothèses et d'aérodynamisme.