•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Les années lumière, ICI Première.
Les années lumière, ICI Première.
Les années lumière

Rattrapage du 21 févr. 2021 : L'efficacité de la 1re dose du vaccin, le froid et les espèces animales sous l'eau de l'Arctique

Résumé

Entrevue avec G. De Serres sur l'efficacité de la 1re dose du vaccin Pfizer-BioNtech; les explications de Damien Grapton sur le robot Perseverance sur Mars; entrevue avec Mariana Baz sur les mécanismes de recombinaison des virus; chronique de Renaud Manuguerra sur la victoire de l'ordinateur Deep Blue aux échecs; reportage d'Alexandre Touchette sur le criblage des variants du SRAS-CoV-2; chronique de Marie-Pier Élie sur le froid; les détails avec Gino Harel sur les espèces animales sous l'eau de l'Antarctique; et entrevue avec David Pelltier sur les fous de Bassan caméramans.

  • 12 heures 10 minutes

    Sommaire de l'émission avec Sophie-Andrée Blondin et l'équipe

  • 12 heures 12 minutes

    L'efficacité de la 1re dose du vaccin Pfizer-BioNtech : Entrevue avec G. De Serres

  • 12 heures 26 minutes

    Le robot Perseverance sur Mars : Les explications de Damien Grapton

  • 12 heures 35 minutes

    Les mécanismes de recombinaison des virus : Entrevue avec Mariana Baz

  • 12 heures 46 minutes

    La victoire de l'ordinateur Deep Blue aux échecs : Chronique de Renaud Manuguerra

  • 13 heures 6 minutes

    Sommaire de l'émission avec Sophie-Andrée Blondin et l'équipe

  • 13 heures 7 minutes

    Le criblage des variants : Reportage d'Alexandre Touchette

    Une image d'un variant britannique du coronavirus.

    Le criblage rapide des variants du SRAS-CoV-2

    Avec les nouveaux variants préoccupants du SRAS-CoV-2 arrivent les défis associés à leur détection rapide. Comme il est logistiquement impossible de faire le séquençage génétique de tous les prélèvements de test positifs à la COVID-19, des méthodes de criblage ont été mises au point. Alexandre Touchette a visité cette semaine un laboratoire des Hôpitaux Shriners pour enfants, à Montréal, pour voir comment ce criblage est effectué.
  • 13 heures 21 minutes

    Chronique de Marie-Pier Élie sur le froid

    Un thermomètre au sommet d'une montagne enneigée.

    Soleil glacial et autres mystères polaires

    Pourquoi des températures frigorifiques et un ciel tout bleu sont-ils si souvent indissociables? C'est la question posée par un jeune auditeur, qui découvrira en prime pourquoi il fait plus froid en janvier qu'en décembre; que la Terre est plus près du Soleil l'hiver que l'été; qu'on peut réchauffer indéfiniment, mais pas refroidir indéfiniment; et que, malgré toutes ces révélations-chocs sur le froid, au fond, le froid, ça n'existe pas!
  • 13 heures 32 minutes

    De la vie sous 900 mètres de glace en Antarctique : Les détails avec Gino Harel

    Dans une ambiance sombre, au fond de la mer, une lumière éclaire un rocher aux formes inégales.

    D’intrigantes espèces animales sous l’eau de l’Antarctique

    Sous la noirceur d'une plateforme de glace de l'Antarctique de près de 900 mètres d'épaisseur, et à plus de 1,3 kilomètre de profondeur, des espèces animales parviennent à survivre sur un rocher au fond de l'eau. Gino Harel nous parle de cette découverte faite par un groupe de chercheurs britanniques.
  • 13 heures 38 minutes

    Des nouvelles espèces de moustiques dans le Grand Nord canadien

    Gros plan sur un moustique, sur une surface de peau humaine. Il semble s'apprêter à piquer.

    À la recherche des moustiques et de leurs virus dans le Grand Nord

    Quand l'été arrive, les moustiques n'épargnent pas le Grand Nord canadien. Un projet de recherche a d'ailleurs permis de documenter la présence de plus en plus d'espèces en milieu nordique. Comme l'explique Gino Harel, certains de ces moustiques étaient porteurs de virus.
  • 13 heures 45 minutes

    Des fous de bassan caméramans : Entrevue avec David Pelletier

    Prise de vue sous l'eau d'un fou de Bassan attrapant sa proie.

    Des fous de Bassan caméramans

    Ce sont des pêcheurs redoutables; les voilà devenus caméramans! Équipés d'appareils légers, les fous de Bassan de l'île Bonaventure fournissent aux chercheurs des images qui permettent ensuite à des algorithmes de distinguer harengs, capelans, maquereaux, lançons et sébastes grâce à l'intelligence artificielle. David Pelletier explique la teneur de ces travaux à Sophie-Andrée Blondin.